ce livre est plein d'araignées

Ce livre est plein d’araignées × David Wong

david wong« Ce livre est plein d’araignées » est une œuvre complétement décalée, parfois loufoque, parfois sombre qui capte rapidement notre attention de lecteur impressionnable. Cette histoire de monstres fait suite à celle de « John meurt à la fin » premier opus du surprenant David Wong.

John (qui n’est donc pas vraiment mort à la fin) et Dave disposent de pouvoirs leur permettant de percevoir des phénomènes surnaturels, à l’inverse des autres habitants de leur jolie petite ville de confidentielle, qui il faut le dire, ressemble plutôt au berceau des ténèbres. Nos deux compères doivent, cette fois-ci, lutter contre une armée d’araignées qui ont une fâcheuse tendance à prendre possession du corps des gens en s’installant tranquillement dans leurs bouches. Tout commence d’ailleurs lorsque Franky, flic du quartier, débarque chez Dave après avoir entendu des bruits suspects.

« Je relevai la tête et pour la deuxième fois, j’essayai d’avertir Franky et pour la deuxième fois, j’échouai. L’araignée descendit sur sa poitrine et, d’un bond, se nicha dans sa bouche. Franky battit l’air et tomba en arrière, se cognant la tête contre sa voiture. Il porta les mains à sa bouche, haletant, étouffant, convulsant. Je reculai et retombai sur mon cul. »

On se sent très vite absorbé par l’univers burlesque de ce petit chef d’œuvre. On oscille sans cesse entre la peur, le rire et l’étonnement. Les deux personnages principaux sont attachants (on a vraiment envie qu’ils sauvent leurs fesses), cyniques et plutôt très malins. Tout au long d’une intrigue qui s’avère palpitante, on suit donc alternativement les personnages de Dave, de John, d’Emy (la petite amie de Dave) et de Molly (le chien) dans leur épopée peuplée de « zombies ».

En définitive, si vous aimez les histoires fantastiques ou se mêlent angoisse et humour, ce livre est fait pour vous. Attention, arachnophobes s’abstenir…

Ce livre est plein d’araignées × David Wong – Super 8 – Septembre 2015

© Image à la une – Atlantico.fr

Leave a Comment