carter contre le diable chronique

Carter contre le diable × Glen David Gold

carter contre le diable coverCarter contre le diable est une œuvre magique, ingénieuse et malicieuse qui nous plonge dans le passé et l’univers d’un célèbre magicien, Charles Joseph Carter dit « Carter le Grand ». Ce récit biographique est avant tout une fresque épique romancée, peinte par Glen David Gold, auteur en or, qui prend indubitablement des libertés avec la réalité.

Le premier acte plante durablement le décor car il s’ouvre sur un meurtre, celui du président des États-Unis, Sir Warren G. Harding. Le cachotier s’est éteint peu après avoir assisté à une représentation du célèbre illusionniste à San Francisco. Ce scandale national, qui va naturellement mener les enquêteurs à soupçonner l’illustre magicien, apparait comme la toile de fond de l’histoire.

Dès le début, le lecteur émerveillé est plongé dans la vie du jeune Charles, qui se découvre rapidement une passion pour la magie et l’extraordinaire. Engagé dans une troupe d’artistes en tout genre contre l’avis de ses parents, il y fera ses gammes avant de devenir un brillant magicien, tantôt fragile et copieur, tantôt fort et créateur. Au fur et à mesure, la vie de cet homme nous devient familière et on s’attache à lui mais aussi aux autres personnages qui peuplent ses souvenirs et les différentes étapes de son histoire.

En parallèle, on suit l’avancement de l’enquête à travers les yeux de notre brave Griffin, inspecteur mal-aimé mais tenace, qui compte bien prouver que ce magicien ayant pris la fuite à la mort du président, est le coupable de cet odieux meurtre.

En définitif, on adore ce livre qui nous emporte dans un univers méconnu et singulier. Qui n’a jamais voulu connaitre les secrets de certains tours de magie, qu’il s’agisse d’un simple tour de cartes ou de la disparation inexpliquée d’un éléphant sur scène ? Notre âme d’enfant en redemande ! L’auteur nous fait également côtoyer le majestueux Houdini, des artistes peu scrupuleux ou encore des inventeurs de génie. Mais plus important encore, Glen David Gold nous tient en haleine tout au long du roman ! On va de rebondissements en boniments.

Le style de l’auteur réussit à nous passionner et même si certains passages sont plus calmes, ils participent à la compréhension du personnage et du tout. Très bien ficelée, l’histoire m’a fascinée et la fin m’a littéralement laissée bouche bée. On sent que rien n’a été laissé au hasard et que tous les éléments finissent par s’imbriquer. Rien ni personne n’est oublié et c’est cela qui fait la beauté de cette merveilleuse œuvre littéraire, au doux parfum de mystère.

Vous l’aurez compris, vous serez – abracadabra – conquis !

Carter contre le diable de Glen David Gold – Super 8 éditions – Avril 2014

© Image à la Une – http://www.samy-le-magicien.be

Leave a Comment