Viscères × Mo Hayder

mo hayder viscères« Viscères », dernier roman de Mo Hayder, est un thriller haletant et ingénieux qui plonge le lecteur au cœur d’une sordide histoire de meurtres. A la lecture de ce livre, j’ai eu plus d’une fois l’impression d’être transportée au beau milieu d’un film d’horreur. Une vraie réussite !

Olivier, Matilda et Lucia Anchor-Ferrers sont les membres d’une riche famille anglaise venus passer des vacances dans leur maison de campagne à Litton dans le Somerset. Dès leur arrivée, nos chers protagonistes se rendent rapidement compte que quelque chose cloche… Témoins d’un double meurtre sanglant perpétué 15 ans plus tôt dans la région par un malade, ils vont à nouveau basculer dans l’horreur lorsque deux individus s’introduisent dans leur maison. Que veulent-ils ? Sont-ils liés à la macabre découverte que Matilda a faite en arrivant ?

On suit alternativement Olivier, père de famille brillant qui se remet à peine d’une crise cardiaque ; Matilda, véritable mère courage ou encore Lucia, jeune femme forte et dérangée qui semble avoir du mal à se reconstruire depuis le meurtre de son ex petit ami. En parallèle, l’inspecteur Caffery mène l’enquête. Taciturne et amer, il est marqué par un sombre passé et est en quête perpétuelle de vérité. La multiplicité des voix donne corps au récit et ne nous laisse aucun moment de répit !

Quand on dit que la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit… C’était sans compter le destin qui s’abat sur cette famille… Le style de l’auteure est efficace et dynamique ! Aucune longueur ne vient entraver la fluidité du récit. On oscille entre détails morbides et suggestions qui laissent travailler notre imagination. D’autre part, les chapitres courts participent à la dynamique de ce roman palpitant.

« Elle soutient son regard, voûte cependant les épaules. Il est jeune, elle est beaucoup plus âgée que lui, mais les considérations de ce genre n’ont d’importance que dans les situations où les règles comptent encore. Il va se passer quelque chose d’horrible, elle en a le pressentiment… »

Rondement mené, j’ai adoré ce roman qui a provoqué en moi toutes sortes d’émotions : stress, déception, étonnement ou vague de soulagement. Je jetais souvent des coups d’œil inquiets autour de moi lorsque je lisais ce livre, seule dans mon appartement, à la nuit tombée. Vous l’aurez compris, on se sent très vite happé par l’histoire et les nombreux rebondissements de ce récit complexe et travaillé. On se met souvent à la place des protagonistes et on ne se sent finalement en sécurité que lorsqu’on referme ce livre (à tout jamais).

Pour finir, c’est une œuvre qui marque notre esprit de lecteur abasourdi et qui fait réfléchir une fois terminée. Comme lorsqu’on se refait l’histoire d’un film dans sa tête, reconstituant les pièces manquantes du puzzle une fois l’étonnante fin révélée…

Viscères de Mo Hayder chez Pocket – Janvier 2015

 

Leave a Comment