silo 2

Silo origines x Hugh Howey

Après la chronique du premier opus de la trilogie de Hugh Howey, il est temps de lever le voile sur le second roman de cet auteur talentueux : « Silo, origines ». Une découverte à la hauteur de mes espérances qui se lit d’une traite et qui nous replonge dans un univers sombre et fascinant. Oui oui ! Souvenez-vous… des pauvres gens confinés dans une structure en béton aux multiples étages qui copine avec les enfers ! Pour ceux qui auraient encore des doutes, il est conseillé de ne pas continuer à lire ces lignes si vous n’avez pas encore terminé l’aîné du trio.

silo-origines-2-hugh-howey

Alors que nous réalisons un fantastique bon dans le passé (qui est aussi notre futur) pour se concentrer sur les causes du cataclysme qui a forcé des humains à s’enterrer et à oublier leur histoire, nous faisons également la connaissance de nouveaux personnages attrayants. Entre politiciens véreux, gamin abandonné aux affres de la solitude, anciens compagnons tant aimés et grand manitou complètement timbré, on est encore une fois enchanté par ces arlequins travaillés. Tantôt courageux et valeureux, tantôt horriblement froids, on découvre des âmes perdues en quête de réponses. Un suspens encore une fois au rendez-vous !

La trame secondaire, venant alimenter la principale, participe grandement au rythme du roman. On est toujours étonné par des dénouements que l’on pensait improbables. Chaque chapitre est à lui seul une aventure mais participe à la compréhension du tout. L’auteur trouve toujours le ton juste, que ce soit à travers une histoire alambiquée mais plausible ou dans la description de personnages complexes qui ne sont jamais tous noirs ou tous blancs.

Pour les fans du premier, vous ne serez pas déçus de cette incursion en terre inconnue. En effet, on avait profondément envie de savoir ce qui se cachait derrière cette vie de lumbricina. Erreur humaine, attaque extraterrestre ou guerre chimique ? Votre curiosité sera en tous cas assouvie rapidement et laissera place à un étonnement étrange voir à une satisfaction morbide.

Pour autant, notre bon vieux Hugh n’oublie pas les nostalgiques en tissant de nombreux liens avec nos héros des premières heures. Cet environnement parait si familier…

En conclusion, j’avais adoré le début de la série et continue sur ma lancée. J’espère que le troisième roman, qui reprend l’histoire du premier exactement là où elle s’était arrêtée, me transportera autant que ces grands frères. Un dénouement heureux ou malheureux ? Une chose est sûre, avec Monsieur Howey, on ne peut présumer de rien. J’imagine que de grandes surprises sont encore à venir.

Silo Origines aux Éditions Actes Sud – 2015

Leave a Comment