Toute la lumière que nous ne pouvons voir x Anthony Doerr

Toute la lumière que nous ne pouvons voir est une œuvre magistrale signée Anthony Doerr. Auréolée du prix Pulitzer 2015 et saluée par la critique, cette histoire plante un décor de seconde guerre mondiale sous un angle original et à travers le prisme d’une réalité qui ne sépare pas les bons français des méchants allemands.

Un titre évocateur pour un chassé-croisé marquant. Alors que Marie-Laure, jeune fille curieuse et aveugle marche dans les traces de son père, conservateur du musée d’histoire naturelle de Paris ; la guerre s’immisce lentement dans un quotidien bien réglé et rassurant. De l’autre côté du miroir : Werner, jeune allemand orphelin et destiné à travailler dans les mines qui ont vu son père s’éteindre, sent le vent tourner.

L’un fuit l’occupation, l’autre fuit un destin tout tracé. L’un est sensible et courageux ; l’autre est brillant et un peu lâche parfois. Tous deux sont des personnages profonds, héros ordinaires et acteurs d’une guerre atroce qui les dépassent. Ce sont les personnalités vraies de cette fille et de ce garçon, que tout semble opposer, qui font de ce roman un véritablement diamant brut.

L’écriture aussi. Sincère et très rythmé, le récit sonne juste. On suit le passé, le présent et l’évolution de ces deux jeunes gens pleins d’espoirs. Jamais ennuyée, j’ai beaucoup apprécié les recherches de l’auteur ainsi que le ton du livre. Ni tout noir, ni tout blanc ; ni moralisateur, ni impartial, on sent que l’horreur historique est une toile de fond et constitue avant tout le décor d’une histoire de vies touchante et bien huilée.

L’auteur joue avec les années et se joue du lecteur en faisant grimper toujours plus le suspense. Les scénettes s’enchainent et participent à la construction du tout. Chaque information est un grain de sable indispensable. Sans oublier les autres personnages qui ont une place déterminante et alimentent grandement ce roman plein de surprises.

Un livre que je conseille fortement aux amateurs d’histoire mais aussi et surtout à tous les autres qui aiment les histoires d’amitié, de dévotion et de famille. Une belle découverte estivale !

 

Toute la lumière que nous ne pouvons voir aux Éditions Le livre de poche

 

Leave a Comment