Fire Punch x Tatsuki Fujimoto

Fire Punch est un manga shonen dessiné et écrit par Tatsuki Fujimoto. Le premier tome, glauque et trash à souhait, situe l’action dans un univers parallèle post-apocalyptique. Des dialogues incisifs, une histoire délirante et un anti-héros attachant ? Evidemment, je n’ai pas eu d’autres choix que d’adhérer rapidement au concept complétement barré et fantaisiste de cette œuvre japonaise.

Alors que le froid et la glace recouvrent l’entièreté de la planète depuis plusieurs années, les survivants tentent tant bien que mal de trouver de quoi subvenir à leurs besoins primaires. Les animaux et les plantes ayant quasiment complétement disparus de la surface du globe, ce n’est pas une mince affaire !

C’est dans ce contexte de fin du monde que vivent deux adolescents, Agni et sa sœur Luna. Ces jeunes gens désormais orphelins disposent de capacités spéciales leur permettant de se régénérer (plus ou moins rapidement). Ils font d’ailleurs partis des rares « élus » à avoir hérité de supers-pouvoirs. Dans leurs cas, bien décidés à faire bénéficier aux habitants du village de leurs dons, Agni donne de sa personne au quotidien (beurk) pour que tout le monde puisse s’en sortir. Mais est-ce que cela sera suffisant ?

A la « The Walking Dead », les humains sont devenus, pour la plupart, des gros tarés prêts à tout pour survivre. Ainsi, les personnages sont intéressants et dans l’ensemble psychopathes et cruels. On a véritablement envie de voyager dans le passé et dans la tête de certains d’entre eux. Vous l’aurez compris, comme le chacun pour soi est de rigueur, cela donne lieu à des scènes sombres et parfois très malaisantes qui constituent la part la plus intéressante du récit.

J’ai adoré ce premier volet d’une longue saga je l’espère (2 autres tomes sont déjà disponibles à la vente). C’est donc avec grand plaisir que je vais retrouver l’intrigue oppressante du premier opus où de nombreux mystères restent en suspens et qui promet d’être tout aussi horrifiante.

Fire Punch – Editions Kazé manga – 2016

 

Leave a Comment