Il sera une fois x Southeast Jones

Il sera une fois, un recueil de nouvelles signé Southeast Jones. Une belle révélation littéraire qui me donne envie d’en découvrir davantage sur ces univers fantastiques, décalés et puissants qui caractérisent à merveille les récits de l’auteur.

Dans cette œuvre aux multiples histoires, les différents mondes décrits par l’auteur sont travaillés, recherchés et complexes. Toujours largement tintés de surnaturel, les contes se suivent mais ne se ressemblent pas. Le lecteur découvre de nouvelles formes de vies : des peuplades imaginaires aux caractéristiques particulières mais également des humains, plus terre-à-terre, mais pas ordinaires pour autant. Les personnages principaux de ce recueil sont parfois guerriers, seuls face à la mort, solitaires maladifs, dévots courageux ou altruistes conscients. Et souvent, très attachants.

De plus, derrière cette tonalité futuriste et avant-gardiste, on explore des thèmes liés à la religion, à la domination raciale, à la culture, à la solitude, à la folie ; des questions qui résonnent finalement dans notre présent ou qui se poseront probablement dans un futur pas si éloigné. A la manière des fables, certains des récits donnent donc à réfléchir sur des problématiques concrètes et conscientes et ont une moralité intéressante. Certains donnent de l’espoir, d’autres sont plus pessimistes. Certains font littéralement flipper, d’autres sont plus doux.

Certains récits sont forcément plus mémorables que d’autres, dépendamment de nos propres attentes et de nos valeurs personnelles. Ainsi, il y a des histoires qui ont davantage résonné en moi comme « Barbares », « Début de semaine » ou encore « Rétrocession ».

Finalement, la chute est toujours délicieusement inattendue voir suggérée (encore mieux) et le suspense est brillamment maintenu. L’histoire fait de nous des prisonniers jusqu’aux dernières lignes. Le style fluide et maîtrise conforte cette idée de tension bien ficelée. Les tournures de phrases sont claires, les descriptions sont justes et la ponctuation est soignée ! On aimerait que les univers soient tous plus largement développés et on félicite en tous cas, l’imagination débordante de Southeast Jones.

Un bel ensemble qui promet encore à l’auteur de belles journées d’écritures en somme !

Et apparemment, je fais partie des rares personnes à avoir, statistiquement, lu la préface de ce recueil de nouvelles. La classe ! Elle offre un bon aperçu de l’univers de l’auteur et donne le ton pour l’expérience livresque qui suit. Soyez prêt !

Il sera une fois – SEMA éditions – 2017 

Leave a Comment