The Evil Within x Edginton Ian & Sanchez Alex & Anderson Edward

The Evil Within est une bande dessinée tirée du jeu vidéo du même nom. Signée Edginton Ian, Sanchez Alex et Anderson Edward, cette œuvre moderne et fantastique séduira un grand nombre de fans du genre mais surtout adeptes de l’œuvre sœur de Shinji Mikami.

Notre héroïne du jour, Kate, tombe en panne d’essence et décide de s’arrêter dans la station-service la plus proche. Alors qu’elle pénètre dans le restaurant attenant à la station afin de demander de l’aide et parce qu’un malheur n’arrive jamais seul, la jeune femme se rend rapidement compte que quelque chose ne tourne pas rond. L’endroit, désert et sans vie, semble avoir été quitté dans une précipitation morbide.

Commence alors un véritable cauchemar pour la jeune femme qui devra faire preuve de détermination pour survivre. Des personnages amis et ennemis (toujours plus glauques) viendront d’ailleurs croiser son chemin et l’accompagner tout au long de son périple sanglant.

Des scènes bien réalisées mais souvent décousues. On a du mal à saisir l’intérêt de l’histoire. Plus graphique qu’autre chose, le récit se poursuit de façon assez linéaire et ne s’alimente que très peu au fil des pages. Sans avoir joué au jeu, on se sent un peu perdu car rien ne fait véritablement sens ; ni les gros monstres, ni l’apparition soudaine du personnage dans un monde chaotique.

Cette œuvre mériterait davantage de contextualisation pour les non-afficionados mais reste divertissante. On rentre rapidement dans l’histoire horrifique (même si on en sort malheureusement un peu trop rapidement également).

En résumé, je dirais que cette œuvre est réservée aux joueurs invétérés qui ont envie de se replonger dans l’histoire ou les curieux qui n’en attendront pas trop de l’histoire.

The Evil Within – Omake books – 2018

Leave a Comment