La vraie vie x Adeline Dieudonné

Dans la vraie vie, Adeline Dieudonné peint un tableau brut et sombre de l’existence. Ou comment un événement traumatisant, si bref soit-il, peut transformer une vie profondément et durablement. Une œuvre puissante et marquante au ton juste, dans laquelle vous serez rapidement embarqués et qui ne vous laissera pas indifférent.

Une famille d’apparence ordinaire dont nous découvrons page après page les multiples travers. Voici le pitch de départ de ce petit bijou littéraire, premier roman de notre incroyable auteure. Une mère absente, transparente et un père violent et destructeur. De leur cohabitation malsaine naissent deux enfants lumières, la narratrice et son petit frère, qui se serrent les coudes et semblent faire front ensemble contre l’adversité.

Et soudainement, un joli jour ensoleillé, le chaos et la discorde ; et une petite fille qui donnera tout ce qu’elle a pour revenir en arrière et changer le passé. Afin de modifier cet épisode qui a tout fait basculer et de redonner le sourire à son petit protégé, elle attendra patiemment de grandir quitte à passer à côté de son adolescence. Un dévouement émouvant.

Vous l’aurez compris, j’ai été profondément touché par cette histoire. Dans la lignée de « My absolute darling », on découvre une héroïne féminine jeune, abimée mais forte qui doit faire avec ce que la vie lui a donné. Un portrait de femme qui fait du bien. Déterminée, méthodique, brillante, elle doit apprendre à apprivoiser ses propres démons afin d’éradiquer celui de la personne qu’elle aime le plus au monde.

Encore une fois, on renoue avec le thème de l’enfance. Cette même enfance qui fait de nous l’adulte que nous sommes, dans toute sa beauté mais également dans tout ce qu’il a de plus funeste. L’auteure aborde également les thèmes de la violence conjugale et de l’impact de cette misère émotionnelle sur les enfants.

Le style est incisif, clair et cru. Adeline Dieudonné nous donne d’ailleurs l’impression d’avoir vécu les situations décrites dans son livre et de maitriser son sujet car ses paroles éclatent de vérité. Ça sonne juste et on y croit ! C’est d’ailleurs souvent à vous en glacer le dos…

« Ma mère, à son mariage, elle n’avait pas encore peur. Il semblait juste qu’on l’avait posée là, à côté de ce type, comme un vase. En grandissant, je me suis aussi demandé comment ces deux-là avaient conçu deux enfants. Mon frère et moi. Et j’ai très vite arrêté de me poser la question parce que la seule image qui me venait, c’était un assaut de fin de soirée sur la table de la cuisine, puant le whisky. Quelques secousses rapides, brutales, pas très consenties et voilà. »

En résumé, j’ai dévoré ce livre bien trop vite à mon goût. Je le recommande chaleureusement.

La vraie vie –  Editions Iconoclaste – 2018

Leave a Comment