Effets d’emprises x Sélène Derose

Je me suis récemment lancée dans la lecture d’un recueil indépendant de nouvelles signé Sélène Derose. Effets d’emprises est le second volet d’une collection nommée Récits Sélénites. Peu habituée à lire des histoires courtes, il m’est difficile d’y apporter un jugement des plus objectifs car j’ai une fâcheuse tendance à rester sur ma faim. Pour autant, je vais tenter de mettre mon grain de sel à un gâteau inégalement dosé à mon goût.

Si vous aimez les contes fantastiques, il me semble que vous y trouverez votre compte. En effet, les histoires sont toutes empreintes d’une touche surnaturelle qui leur donnent une dimension onirique indéniable. Alors que certaines nous font découvrir des coins reculés et parfois très sombres, d’autres mettent l’accent sur des personnalités ambiguës et intéressantes à découvrir.

Pour ma part, je trouve que la nouvelle la plus forte du recueil est « Les mystères de Melmenac ». C’est celle qui m’a le plus embarqué et pour laquelle j’aurais aimé connaitre une suite voire une adaptation en roman. Je ne sais pas si le fait de l’avoir positionnée en début de recueil est un choix stratégique, mais si ça l’est, c’est vraiment intelligent. En effet, on y retrouve ce que j’aime dans les histoires à suspense, notamment le fait de ne pas matérialiser la menace et un twist qui sort de l’ordinaire.

Contrairement à cette dernière, les autres m’ont semblé plus fades. En tous cas, elles n’ont pas réussi à me conquérir entièrement. J’ai été, de fait, un peu déçue et j’en ai même survolé une ou deux car elle ne suscitait que peu mon intérêt. Encore une fois, je pense que chacun pourra trouver celle qui résonne le plus en soi et lui correspond le mieux!

En opposition aux différences entre les nouvelles du recueil, je trouve que le style de Sélène est assez égal. En effet, l’auteure a de jolis talents pour raconter les histoires et utilise un langage riche sans être trop pompeux. On remarque un travail consciencieux dans le choix des mots et des termes employés.

En résumé et comme dirait un grand homme : « à mon avis qui n’est pas si humble » je trouve que ce recueil manque d’éléments permettant au lecteur de s’immerger complètement, ingrédients essentiels pour s’en trouver véritablement touché. Il s’en faut de peu pour que toutes les nouvelles se valent et en face un recueil homogène et poignant.

Effets d’emprises – 2018

Leave a Comment