Ma plus belle évasion x Michel Vaujour

Ma plus belle évasion est une autobiographie signée Michel Vaujour, ancien prisonnier français avide de liberté qui tomba éperdument amoureux d’une femme et du yoga. Surnommé le « roi de la belle » et connu du grand public pour son évasion en hélicoptère de la prison de la santé, notre auteur aux multiples vies raconte son histoire telle qu’il l’a vécu, sans fioritures aucunes ni effets stylistiques pompeux.

Michel est un enfant rebelle puis un jeune adulte imprévisible qui tombe dans la petite délinquance. Alors qu’il est lourdement incarcéré pour un délit mineur, le prisonnier cherche à tout prix à regagner sa liberté : pour l’amour d’une femme et de son enfant d’abord, puis par goût du risque. Solide, consciencieux et déterminé, il s’évadera, encore et encore jusqu’à ne plus pouvoir continuer.

Cette histoire est avant tout une ode à la liberté et un cri enragé. Malgré l’enfermement et la dépression, l’envie de s’en sortir prend le dessus.

J’ai été assez surprise de la teneur du récit et du choix des passages racontés. Je pensais que l’histoire allait davantage tourner autour de la découverte de la méditation et du soi, de sa quête de sens et d’une volonté inébranlable de changer. Mais que nenni ! On découvre que Michel, malgré un calme apparent et un manque évident de chance, refait les mêmes erreurs, inlassablement, jusqu’à se frotter au grand banditisme.

Le message est raconté de manière assez factuelle et on peine à comprendre la démarche de notre évadé national. J’aurais apprécié que le récit soit plus profond, quasiment philosophique, s’appuyant sur l’intelligence du type. Et comme le style n’est pas folichon, on a du mal à se projeter et à apprécier les différents personnages qui traversent bon an, mal an cette autobiographie.

Vous l’aurez compris, cette œuvre ne m’a procurée aucune émotion particulière. Je n’ai ni ressenti la peur que Michel finisse sa vie au trou, ni d’affection particulière pour le personnage pourtant au cœur du récit, ni de tristesse pour ses amitiés et amours perdus. En bref, un bon livre informatif qui pourrait être plus condensé en termes de faits historiques mais étayé d’analyses pertinentes sur la vie, la liberté ou d’autres thématiques à creuser.

 

  Ma plus belle évasion aux Éditions Presses de la Renaissance

Leave a Comment