Seuls les cailloux ignorent la peur x Stéphane Arnier

Seuls les cailloux ignorent la peur est une nouvelle de Stéphane Arnier, auteur que j’ai découvert un beau matin en me baladant sur un réseau social bien connu. Entre histoire merveilleuse et parabole poétique, j’ai apprécié ce récit mystérieux qui m’a replongé dans un univers familier.

Ari Lys, personnage principal de cette fable que l’on peut qualifier, dès les premières lignes, de surnaturelle, est tiraillé entre sa volonté de devenir un Sèvetier aguerri et sa peur incontrôlable de pénétrer au sein d’une chambre féconde. Commence alors pour ce cueilleur prometteur et courageux, un cheminement pour braver sa phobie et aller au-delà de ses peurs les plus profondes.

Cette nouvelle est une belle métaphore des phobies d’enfance qui peuvent nous pourrir l’existence. De plus, son registre clair et sa visée didactique à peine camouflée donnent véritablement corps au récit. Le héros est attachant et les autres personnages qui gravitent autour de lui seraient à creuser davantage.

Appréciant à titre personnel les chutes inattendues, les rebondissements infernaux ainsi que les remises en question violentes, j’aurais apprécié être davantage prise en otage par l’auteur. De même, le suspens m’a rapidement quitté dans la mesure où l’issue de l’histoire s’est prestement dessiné dès les premiers paragraphes.

Pour autant, le style est bon et le champ lexical de la nature est utilisé à bon escient. Cela donne envie de découvrir l’envers du décor ainsi que cet univers riche et travaillé qui a donné naissance à des œuvres complètes du même auteur. J’ai eu le sentiment par moment de toucher du doigt l’univers de Robin Hobb et notamment de son cycle du soldat chamane.

Une belle découverte que vous pouvez vous procurer facilement en format dématérialisé. A suivre !

 Seuls les cailloux ignorent la peur – autoédition

Leave a Comment