View Post

Un jour, un auteur : Pierre Grimbert

Il m’a fait vibrer pendant mes années jeunesse et sa série Le secret de Ji a été une véritable initiation au monde du Fantasy. Alors que je cherchais un livre à me mettre sous la dent, j’ai trouvé le premier …

View Post

1,2,3,4,5…

Voici mon top 5 des romans post-apocalyptiques qui sortent du lot (ordre non significatif d’une graduation des préférences de la renarde) : Une trilogie longuement chroniquée par le renard ? Eh oui, il s’agit encore de Silo de Hugh Howey. Pour rappel, …

View Post

Le dernier banquet x Jonathan Grimwood

Attirée par les critiques positives exposées en quatrième de couverture, je me suis lancée sans aprioris dans la lecture de « Le Dernier banquet », roman historique retraçant la vie d’un noble dans la France du XVIIIe siècle. Ecrite par Jon Courtenay …

View Post

Mes années barbares x Anne Lorient

Dans « Mes années barbares » Anne Lorient raconte son périple dans la rue, sa décente en enfer, son parcours de femme torturée. Un livre brut, incisif et détonnant qui se lit parfois difficilement mais qui reflète la réalité de nombreux …

View Post

Petit pays x Gaël Faye

« Petit pays » est un gros bijou littéraire de Gaël Faye, auteur multi talents qui excelle dans les domaines de l’écriture et de la musique. Ses textes envoûtants projettent le lecteur dans une réalité amère et lèvent le voile sur …

View Post

Jaune Soufre x Jacques Bablon

Que dire de « Jaune Soufre » sinon que Jacques Bablon nous offre un roman noir sur un plateau d’argent ? Dans la trempe des œuvres de la nouvelle collection néo noire des éditions Gallmeister que j’adore, l’auteur nous embarque dans un …

View Post

La disparition de Josef Mengele x Olivier Guez

« La disparition de Josef Mengele », roman historique signé Olivier Guez, prix Renaudot 2017, poignant, horrifiant, contrasté, qui nous plonge dans la vie et la fuite d’un homme tordu et déséquilibré. Une œuvre qui génère des émotions assez violentes chez son …

View Post

Mes intimes étrangers x Luc Duwig

De la chanson des Brigitte au livre de Luc Duwig, il n’y a qu’un pas : un membre de la famille à qui l’on ressemble mais que l’on ne connait pas ; un oxymore refoulé. Dans « Mes intimes étrangers », premier texte à …